Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Plébiscitée par de nombreux particuliers, la pompe à chaleur est un système qui consomme très peu d’électricité pour offrir une chaleur optimale. Désormais, on peut trouver plusieurs types de pompe à chaleur à savoir le type air/air et l’air/eau. Ces deux types ont le même principe de fonctionnement sauf que dans un cas, c’est l’air qui tient responsable de chaleur et dans l’autre, c’est l’eau. À la fois économique et non polluante, la PAC est un chauffage qui a clairement le vent en poupe. Elle se décline également en modèle réversible chaud/froid. Voici un guide de fonctionnement des pompes à chaleur.

Le principe d’une pompe à chaleur (PAC)

Il s’agit en effet d’une solution thermodynamique permettant de chauffer son logement, de rafraîchir son habitat en hiver et de produire de l’eau chaude sanitaire. En plus d’un rendement élevé, pour son fonctionnement, elle utilise essentiellement des énergies renouvelables. En général, elle capte la chaleur dans le sol, l’air ou l’eau, ensuite elle la restitue dans toute la maison.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Les principaux avantages des pompes à chaleur

Étant donné que la pompe à chaleur capte les calories présentes à l’extérieur de chez vous, dans l’environnement naturel comme le sol, l’air ou les nappes phréatiques, elle utilise donc des énergies renouvelables 100 % gratuites. Ces calories en libre service vont passer ensuite dans un circuit pour renvoyer enfin la chaleur dans votre habitation.

De plus en plus de français s’intéresse au principe de la pompe à chaleur notamment pour le crédit d’impôt. Ce crédit permet en effet de financer facilement tout en rentabilisant cet investissement. Cependant, il faut souligner que le fonctionnement d’une pompe à chaleur engendre du bruit et qu’il peut exister une réglementation quant à la mise en place de ce système de chauffage thermodynamique.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

La PAC est équipée de différents éléments qui ont tous leur propre rôle. Ainsi, on peut distinguer l’évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détenteur. Comme expliqué au début, le but serait de capter les calories présentes dans l’air pour les transformer en chaleur qui vient ensuite d’être restituée via votre circuit de chauffage dans toute la maison.

Pour transformer ses calories captées en chaleur dans le but de chauffer votre logement, un transfert thermique du liquide caloporteur et le milieu naturel a lieu. Ensuite, ce fluide caloporteur change d’état selon sa pression. De ce fait, le fluide frigorigène (fluide caloporteur) est utilisé dans le fonctionnement de la PAC. Après cela, les calories captées par ce fluide frigorigène augmentent de température et se transforment en vapeur. Puis, cette vapeur sous forme de gaz passe rapidement dans le compresseur qui va certainement le mettre sous haute pression. À ce stade, le gaz atteint 90degrés. Enfin, une partie de cette chaleur se récupère dans le condenseur et là, le gaz redevient liquide et alimente le système de chauffage à une température de 20 °.

La pompe à chaleur utilise de l’électricité

Par le faite que la pompe à chaleur fonctionne à l’électricité, elle n’est pas tout à fait écologique. Cependant, pour la faire marcher et pour capter les calories, une consommation d’électricité est indispensable. Par conséquent, même si la PAC utilise du courant pour l’alimenter, il ne figure pas parmi l’un des chauffages électriques. En outre, quand la température ne descend pas en dessous de 5 degrés, il faut prévoir 1 euro d’électricité par jour de fonctionnement pour votre PAC.

Quel modèle de PAC choisir ?

Là, vous aurez deux possibilités : soit le PAC destinée uniquement au chauffage, soit la PAC réversible. Le principe est identique, mais les calories captées restituent du froid et non plus du chaud. Dans tous les cas, la PAC est constituée de capteurs extérieurs, d’une centrale et d’un circuit de restitution de chaleur. Quant au choix du dimensionnement, cela varie en fonction de vos besoins en chauffage et du diagnostic thermique de votre maison.

Il vous est possible d’installer votre PAC à l’extérieur ou à l’intérieur de votre habitation. La plupart des particuliers la placent dans la cave pour éviter le bruit. Et également, car l’installation dans la cave est recommandée pour une PAC de type géothermique.

Alexis Bouchet

Les commentaires sont fermés.